Où passer un séjour saut à l’élastique en France ?

Où passer un séjour saut à l’élastique en France ?

20 juillet 2020 0 Par Sarah

Pour faire un saut à l’élastique, il faut un endroit en hauteur. Mais cela ne suffit pas pour vivre toutes les sensations fortes que promet cette activité. En effet, la réussite d’un saut à l’élastique dépend de plusieurs choses. Parmi eux, il y a la vue offert par le lieu du saut. Ainsi, découvrez quelques spots de saut à l’élastique en France avec leurs spécificités.

Les sauts de plus de 100 m

Quand vous regardez des vidéos de saut à l’élastique, cela semble prendre beaucoup de temps. En réalité, le saut en lui-même ne dure que quelques secondes. Ce sont les préparatifs et l’attente qui durent longtemps. Si vous n’avez pas encore fait de saut, vous pouvez vous renseigner dans un blog saut à l’élastique France pour avoir des informations supplémentaires.

Dans tous les cas, voici quelques spots en France qui culminent à plus de 100m. En effet, plus c’est haut, plus le saut dure longtemps. Le plus célèbre des spots se situe dans le Var. C’est le pont d’Artuby qui a une hauteur de 182m. Pour info, c’est le pont le plus haut d’Europe. Il y a également dans le sud de la France, précisément le Cirque de Baumes dans les Gorges du Tarn, un spot qui permet de faire 107 m de chute libre. Le pont de Ponsonnas près de Grenoble se trouve aussi à 103 m de hauteur et permet de rallonger les sensations de la chute.

Les types de sites pour faire un saut

Comme mentionné plus haut, il est possible de faire un saut à l’élastique sur différents lieux. On peut notamment en faire en partant d’un pont. La France compte plusieurs ponts sur lesquels il est possible de sauter. Il y a par exemple le pont Napoléon qui accueille des sauts. Se situant à 63m au dessus de la vallée du Gave de Gavarnie, il offre une vue magnifique pendant la préparation et le saut.

Il y a également les viaducs sur lesquels la vue et le saut sont exceptionnels. Le viaduc de Claudon, qui est situé par loin d’Epinal dans Vosges va vous procurer des sensations inoubliables. Au bout du saut, vous pouvez toucher l’eau du bassin en dessous du viaduc. C’est également le cas pour le viaduc de Pélussin dans le Loire. Il culmine à 45m au dessus d’une petite rivière et les sensations ne seront que décuplées lorsque vous pouvez toucher l’eau au premier rebond.

Certains organisateurs de saut à l’élastique proposent aussi de sauter à partir d’une grue. L’avantage est que la hauteur est réglable sur ce genre de support.

Comment préparer un saut à l’élastique ?

Le saut à l’élastique ne nécessite pas une préparation physique spécifique même s’il est catégorisé dans le sport extrême. Toutefois, il faut faire une préparation mentale et psychologique, d’autant plus si vous avez peur du vide. Cela consiste à visualiser le saut, à comment vous allez sauter…

Malgré que cela ne demande pas un effort physique, il y a certaines conditions physiques à remplir pour pouvoir faire un saut. Premièrement, l’individu doit avoir 15 ans et plus. Certains organisateurs permettent le saut à partir de 14 ans donc il faut bien se renseigner. Aussi, les personnes souffrant de maladies cardiaques ou qui ont des problèmes d’hypertension ne doivent pas faire un saut à l’élastique. C’est d’ailleurs pour cela que des organisateurs de saut demandent une attestation d’aptitude médicale pour accéder à un saut.

Dans tous les cas, si vous voulez vous lancer, il ne faut pas hésiter. Choisissez le spot sur lequel vous voulez sauter, choisissez une date, faites une réservation et vivez un séjour saut à l’élastique inoubliable.