Comment se passe le prêt à taux zéro + ?

Comment se passe le prêt à taux zéro + ?

25 septembre 2020 0 Par Sarah

Pour le financement de certains de travaux de rénovation immobilière, exit le crédit travaux classique. Le prêt à taux zéro + est plus avantageux. C’est un prêt à taux zéro qui s’adresse à tous les propriétaires qui souhaitent faire la rénovation énergétique de leur patrimoine immobilier. Retour sur les bons à savoir sur cette prestation bancaire.

 

Un crédit sans taux d’intérêt

Le PTZ signifie « Prêt à Taux Zéro ». Littéralement, c’est un crédit sans taux d’intérêt. Il s’adresse notamment aux propriétaires qui souhaitent rénover leur bien. Il peut s’agir d’une résidence principale ou secondaire. Il s’applique aussi bien à la réparation d’une nouvelle résidence ou d’un ancien bâti. Mais attention, il y a tout de même des conditions de revenus pour profiter d’un PTZ+.

Par ailleurs, seuls quelques biens sont éligibles pour un PTZ. Désormais, la loi impose aussi une limite de zonage. Seuls les patrimoines immobiliers qui se trouvent dans la zone A, B ou C peuvent vous faire profiter d’un prêt sans taux d’intérêt.

 

Un crédit plafonné à 30 000 euros

Le crédit PTZ est un prêt affecté à des travaux de réparation. Mais au-delà de ce point et des différentes conditions de souscription, il faut également noter que cet emprunt est plafonné à 30 000 euros. C’est un crédit comme tant d’autres que vous pouvez souscrire auprès des banques. Le PTZ est désormais disponible auprès des banques en ligne. Il est accessible en quelques clics.

Cette prestation bancaire peut être combinée à d’autres financements si besoin. Ce peut être par exemple le PAS ou la subvention de l’organisation ANAH, etc. Bien évidemment, les conditions de souscription varient d’un plan de financement à un autre.

 

Prendre votre PTZ en deux temps : les avantages

Désormais, vous avez la possibilité de prendre votre capital PTZ en deux temps. Cela peut vous faciliter la gestion de votre capital. C’est notamment une alternative conseillée pour ceux et celles qui comptent se lancer dans de grands travaux de rénovation. Les banques n’interviennent pas dans la division du capital, pour peu que vous ne dépassiez pas les 30 000 euros pour le total de votre PTZ. Ce peut être de deux demandes de 15 000 euros ou un premier emprunt de 10 000 et un second de 20 000 euros, etc.

Vous pouvez faire vos demandes en 1 an d’intervalle si besoin. Vous n’avez pas besoin de résilier le premier PTZ avant de faire de nouvelles démarches. C’est pratique et confortable. Bien évidemment, rien ne vous empêche aussi de souscrire à un seul PTZ et de demander directement le plafond.

 

Un crédit affecté à des travaux spécifiques

Le PTZ est un crédit affecté. Il n’est possible que pour certains travaux de rénovation préciser par la loi. Ce peut être par exemple l’augmentation de la surface habitable de votre maison ou encore les travaux d’assainissement et de rénovation pour rendre votre habitation plus seine ou encore les travaux énergétiques. Plus précisément, vous pouvez recourir à un PTZ si vous avez envie de construire une annexe, ou rénover votre isolation ou le chauffage de votre maison, voire pour la rénovation électrique d’un ancien bâti, etc.

L’expert en comptabilité à Ixelles peut vous être d’une grande utilité pour la souscription à ce genre d’emprunt. Ce professionnel fera la simulation et la comparaison des offres. Car, quand bien même, vous n’avez pas de taux à prendre en compte dans la mise en concurrence des prestations bancaires, la qualité des services ne sera jamais les mêmes.

Par ailleurs, l’expert en comptabilité Ixelles en Belgique peut vous faciliter l’accès à un PTZ. Il fera jouer ses contacts pour convaincre plus facilement les banques et vous éviter les méandres administratifs pour la souscription à de telles offres.